Eglise Saint-Martin, un peu d'histoire

 

L’origine 

L'origine de l’église Saint-Martin de Steene se perd dans des méandres bien obscurs et énigmatiques. Cependant, certains éléments de son architecture permettent de lever le voile de ces obscurités.
La présence en façade de pans de murs en grès ferrugineux, fondation primitive du bâtiment, atteste de l’existence d’un édifice bâti en forme de croix latine dès le 12e siècle.
 
Incendiée et détruite au cours des guerres qui ont désolé la contrée, l’église est reconstruite au 15e siècle comme en témoignent le bas-côté nord et les grandes arcades

 

Début du 16e siècle, 

Les Steenois décident de la transformer en église-halle au style gothique.
 
Le flanc sud en est la parfaite illustration :
 
On construit un porche rabaissé dans sa partie supérieure par une mouluration de briques taillées après cuisson; sa porte est surmontée d’un arc Tudor inclus sous un arc en cloche. 
Les fenêtres présentent des remplages variés en briques. 
Une tourelle d’escalier, surmontée d’une petite flèche octogone couverte d’ardoises, permet d’accéder au clocher. 
La toiture est considérablement agrandie. Elevée au même niveau que la nef centrale, elle donne à l’ensemble charme et élégance. 
 
Pierres scellés dans le mur sud
 
 
 
Lorsque les maîtres maçons eurent terminé leur remarquable travail, ils purent sceller dans les contreforts les pierres sculptées des années 1533 et 1542 avec le sentiment d’un travail bien accompli.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sur le côté nord on remarque une amorce d’un troisième vaisseau inachevé dans le chœur de Onze Lieve vrauwe ( Notre Dame ). 
Un document de 1549 mentionne une nouvelle couverture de la toiture en présence de Joris Rape l’ancien et de Bussaert Rape marguillier.
 
 
 
 
La tour de croisée est en briques, sans mouluration, hormis un petit cordon qui passe au dessus des fenêtres et des arcatures lombardes. D’une hauteur de 21 mètres, elle est surmontée d’une flèche en charpente sur un plan carré puis octogonal recouvert d’ardoises. 
Une somme de 800 Livres est remboursée au Sieur Rudolphus Van Boonem, notable de Steene et ancien bourgmestre de la ville de Bergues pour les avances qu’il avait consenties pour sa restauration en 1677.
La sacristie est construite en 1769. Par la même occasion, on place à l’intérieur un retable dédié à saint Nicolas et on obture la baie. 
Une plaque mentionne la date et le nom du pasteur : Joannes Franciscus Selingue.
Enfin en 1870, l’abbé Cockempot fait ajouter un portail de manière à contrebuter la façade de l’église qui part de l’avant . De style ogival et orné de colonnes en pierre blanche, le portail est surmonté d’un Christ en croix.
Avec son architecture disparate, l’église de Steene garde son caractère flamand qui fait d’elle l’église la plus atypique de la région berguoise.
Bruno Codron